séjour dans les Vosges

Qui a volé ????? a volé ?????

La cassette de Didier qui n’a pu défendre ses chances à armes égales au sommet du petit Ballon. Les soupçons se portent rapidement sur Narcisse qui l’a dépassé au sommet. Est-il vraiment blanc comme neige dans cette affaire ? C’est ce que devra démontrer l’enquête diligentée par l’adjudant J.Marc. Pour le moment, aucune conclusion n’a pu être établie.
De même, aucune certitude pour l’attribution du maillot à pois entre les 2 sœurs ennemies. De toute façon, tout le monde sait qu’elles ne font pas la course comme aucun d’entre nous d’ailleurs.
Bravo à Guy, certes plus à l’aise dans la descente des ballons blancs que dans l’ascension des autres ballons, mais qui a terminé tous les parcours proposés.
Le corps médical, conduit par Serge, n’a heureusement eu aucun travail.
JB, de manière très discrète a montré tous les jours une grande combativité.
Christian commençait par accompagner le gruppetto puis appuyait sur le bouton (le même que Cancellara) et remontait tout le monde pour aller tutoyer la tête du groupe.
Et l’inoxydable (terme entendu) Lolo montait, redescendait et nous guidait à travers de magnifiques routes à la satisfaction de tous, pensait-on ? Alors, pourquoi ? Pourquoi notre président l’a-t-il séquestré un après-midi hors de sa chambre pendant que lui se promenait tranquillement à Colmar ? Qu’avait fait Lolo ?
Et l’autre Gérard, qui, au fil des jours a trouvé ses développements de plus en plus grands a eu la volonté de tout parcourir, rajoutant même une boucle le dernier jour.
André et Michel ont mené leur chemin tranquillement même si la coordination horaire a eu quelques aléas mais André n’était pas trop mal installé au bar pendant que les autres…
Que dire de Thierry qui, malgré ses grandes qualités physiques a trouvé que la montée au petit Ballon sur la plaque, c’était rude. Pas de problème par contre au volant pour faire ronfler la 6ème.
Quant à celui qui a toujours vécu un peu à côté du groupe, s’est permis une apparition osée à l’heure de l’apéro et s’est dégonflé à l’approche du calvaire, redoutant d’en vivre un, vous l’aurez facilement identifié.
Plus sérieusement, le séjour vosgien s’est très bien déroulé avec 5 à 600km parcourus et 10 à 12000m de dénivelé selon les gens.
Une goutte et demie de pluie, un peu de fraîcheur sur les sommets.
Quelques crevaisons mais il y a des cumulards.
Quant aux noms, seul Lolo pourra nous les retrouver.
Merci à Lolo évidemment pour les trajets, à notre organisatrice et aux chauffeurs.
Un participant
les vosges 4

Lien Permanent pour cet article : http://cycloclubsaintperay.fr/sejour-dans-les-vosges-3/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :