«

»

Mar 16

Tour du Ventoux, 7 mars 2017

Nous étions 23 pour un départ de St Péray à 7h00 pétantes. Après avoir préparé les vélos et  avalé un petit gâteau aux pommes maison, nous partons de Rochegude avec 5mn d’avance, sous le soleil mais avec une petite bise un peu fraîche. Pas de difficulté pour aller à Vaison la Romaine via Ste Cécile les Vignes, Cairanne et Rasteau, la route est droite et relativement plate. Nous contournons Vaison pour passer à Entrechaux au pied du Pas du Voltigeur (328m) 1ere difficulté de la journée, après une petite descente suivra une montée régulière  avec  une pente avoisinant les 7 à 8%, la route est large et assez droite, seules les jambes réalisent qu’il s’agit bien d’une vraie ascension. Le soleil s’est caché, nous ne le retrouverons qu’après la pause. Dans la vallée du Toulourenc, la pente est douce jusqu’à Reilhanette où nous devrons nous regrouper et attendre un petit groupe victime d’une première crevaison. La dernière grimpette de la matinée nous fera découvrir le joli village d’Aurel, quelques minutes plus tard nous voici à Sault (713m), il est midi passé, juste l’heure pour nous installer en terrasse ou à l’intérieur pour les frileux, pour une pause casse croute bien appréciée, nous avons un peu plus de 70km au compteur avec 1100m de dénivelé.

Le parcours de l’après-midi commencera par la descente des Gorges de La Nesque dont les premiers kms sont un bon faux plat ascendant, après un pause photo au belvédère pour contempler le paysage nous descendrons très prudemment jusqu’à Villes/Auzon, la route est jonchée de cailloux sur toute la largeur, nous devons sans cesse slalomer entre eux il y aura tout de même une crevaison.

Les distances de sécurité entre nous sont amplifiées au maximum, notre mini peloton est étiré sur plusieurs centaines de mètres, heureusement aucune voiture  dans les 2 sens à croire que leur accès est interdit.

Nous appréhendions le long faux plat de 5km qui nous conduit à Flassan face au vent, mais finalement le vent n’est pas très fort sauf pour les derniers qui n’auront peut être pas le même jugement. Au passage, nous apprécions les vues des villages perchés, Crillon le Brave et  Caromb, avant d’arriver à Beaumes de Venise. Une petite halte, avec mini ravito s’impose, mais surtout briefing pour annoncer la petite surprise du jour, pourquoi faire simple quand il y a d’autres solutions ? On pourrait passer par les dentelles de Montmirail, mais dans ce cas on devra franchir 2 cols peu élevés, mais une partie du tronçon n’est pas goudronnée.

Petite hésitation ou réticence pour certains mais finalement le groupe ne se séparera pas, nous voici tous partant pour cette variante. Légère montée régulière jusqu’à Lafare où nous quittons la grande route. Maintenant à nous l’aventure! Quelques hectomètres de descente puis montée de plus en plus pentue, pas de répit, les virages s’enchaînent, les pourcentages ne faiblissent pas, on ne passe pas au dessous des 2 chiffres, sur les compteurs on constate du 16 et 17%, certains ont même observé du 20% dans les virages, fin de la route à proximité de la chapelle St Christophe. Regroupement pour finir ensemble l’ascension du col du Cayron(396m), le chemin est large mais cabossé et surtout très très pentu, 12 à 14% sur la majorité des 1500m à gravir, La longueur des efforts à fournir ne permettra pas à la majorité d’entre-nous de rester sur le vélo, seulement 4 ou 5 cyclos émérites réaliseront cette performance. En haut les avis à chaud étaient très partagés, les sourires étaient crispés, je pense que, bien avisés  des risques de non confort du revêtement, la mauvaise surprise est venue de la difficulté, personne ne s’attendait à de telles pentes.

 

Mais de suite, comme toujours au club, la bonne humeur est revenue. Voilà une anecdote à raconter plus tard, et on pourra tous dire, je me souviens j’y étais ! Le regret est que les efforts ne nous ont pas permis d’apprécier à sa juste valeur la beauté du panorama.

La fin du parcours est moins typique, les routes plus monotones, beaucoup de lignes droites avec un vent défavorable.

Il est 17h15, nous voici à nouveau à Rochegude pour retrouver nos voitures.

Comme prévu, 160km parcourus, mais comme souvent le dénivelé est supérieur, nous arrivons aux 2000m au lieu des 1685m annoncés. Le cyclo-club de St Péray est généreux donc aucun supplément ne sera demandé aux participants pour ce dépassement.

 

 

Encore une bonne journée, dans une belle région, et une ambiance très appréciable.

Merci à tous pour votre présence avec un état d’esprit convivial qui contribue grandement à la réussite de ces sorties.

A bientôt pour d’autres aventures

Yves

Merci à Maurice pour les photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :